Après vous avoir parlé (ici) de mes produits SOS contre les cicatrices aujourd'hui je vous présente deux fonds de teint de la gamme Dermablend de Vichy. Pour les trois du fond qui ne sont pas au courant, Dermablend c'est la gamme de maquillage signé Vichy à la très forte couvrance qui promet de camoufler toutes les imperfections. Bye bye acné, vitiligo, tatouage, rosacée .... Enfin ça c'est la promesse ...


J'ai décidé de confronter ces deux FDT l'un contre l'autre - alerte battle - et non pas de faire deux revues différentes. Bien que les deux promettent une super couvrance, le 3D Correction promet en plus - comme le nom l'indique - de corriger les mochetés en relief. Petit aperçu des performances de chacun :


Packaging

-

Les deux arborent un packaging tout de noir vêtu coucou les traces de doigts franchement joli et plutôt glamour pour des FDT de pharmacie


Pour ce qui du prélèvement du FDT, je préfère l'embout précision du 3D Correction, plus pratique, plus précis, moins salissant.


Dermablend : 0 point / Dermablend 3D Correction : 1 point



Teintes

-

J'ai la teinte 15 Opal pour les deux. Sachant qu'il y a quatre teintes pour chacun des FDT, j'ai opté pour les plus claires après quelques swatches en parapharmacies. Bref, vis ma vie de teint lavabo qui ne part pas en vacances.

Alors, bon, Vichy, il faut que je te dise, il y a un problème de teinte. Le Dermablend a des sous tons plus jaunes tandis que le Dermablend 3D a des sous tons plus rosés, alors même que mon ancien Vichy Teint Idéal - mon ancien FDT chouchou dont je ne vous ai jamais parlé mais qui est vraiment top - a des sous tons encore plus jaunes que le Dermablend. T'vois le problème. Faut se décider sur la version de l'opalescence quoi. Ou penser à faire des demi-teintes : roses et jaunes pour une même intensité. 


Swatches : En haut le Dermablend en 15 Opal et en bas le Dermablend 3D en 15 Opal

Les deux - enfin trois avec le Teint Idéal - montent en intensité après quelques minutes. C'est aussi pour ça que je n'ai pas osé prendre la teinte 25 pour le 3D même si j'hésitais entre les deux.  

Bref, les sous tons jaunes sont plus flatteurs que les sous tons rosés sur ma petite peau donc je préfère la teinte du Dermablend. D'ailleurs je trouve que le Dermablend 3D me grise un peu le teint, donc le point revient laaargement au Dermablend.

Dermablend : 1 point / Dermablend 3D Correction : 1 point



Texture

-

Le Dermablend est liquide alors que le Dermablend 3D est très épais à la sortie du tube et devient plus crémeux sur la peau. Ce dernier étant sensé diminuer l'apparence des reliefs - boutons, cicatrices ... - la texture est forcément adaptée à ce besoin de camouflage

Le Dermablend se travaille très facilement, que ce soit au doigt, au pinceau ou à l'éponge. Elle ne chasse pas, elle ne feine pas non plus. Une fois mis en place on peut aisément le construire et adapter la couvrance.


Pour le Dermablend 3D je conseille de le travailler au doigt ou à l'éponge, c'est une texture qui se tapotte et non qui s'étire. Je trouve qu'il faut un certain temps pour travailler le produit, il ne se met pas facilement en place et a tendance à faire des traces. Pour un tel produit j'ai surtout envie qu'il reste à l'endroit précis où je l'ai posé. J'en attends peut être un peu trop, mais il perd le match le coco, poinpoinpoinpoinpooooooiiiiiiiiin.


Dermablend : 2 points / Dermablend 3D Correction : 1 point


Couvrance

-

Personnellement j'ai surtout des taches d'hyperpigmentation à cacher. Ça met des mois et des mois à disparaître ces trucs là. Mais quelle plaie ! Les petits boutons, c'est surtout une semaine par mois. Uhuhuh. Rien de vraiment énormissime à cacher et pourtant dans les deux cas une couche ne suffit pas à tout couvrir. La couvrance reste quand même bien plus forte que la grande majorité des FDT du marché mais il ne faut pas penser que tout disparaîtra comme par magie en quelques gouttes. Au niveau de la couvrance colorimétrique pour moi les deux sont a égalité.

Concernant la couvrance du relief, le Dermablend classique ne resurface pas la peau. En même temps ce n'est pas son but, je ne suis pas déçue, je ne l'ai pas acheté pour ça. Il fait le job d'un FDT classique d'un point de vue tri-dimensionnel. 

-
NB : 1/ Je n'ai pas trop fondu les FDT sur mon poignet pour vous montrer la couvrance et les textures et aussi parce que je n'ai pas de crème hydratante en dessous donc les FDT se sont vite "installés". 
2/ J'ai la face interne des bras [celle qui voit rarement la lumière] très claire, plus claire que mon visage. Donc je vous rassure sur mon visage le résultat n'est pas si rose ou orange, surtout que j'ai le le cou, buste et les épaules un peu plus bronzés. 
-

En haut : Dermablend Vichy - 15 Opal / En bas Dermablend 3D Vichy - 15 Opal

Pour le 3D correction, je ne sais pas trop quoi en penser. Je trouve qu'il marque les zones de sécheresse, les pores - pourtant pas si dilatés chez moi - donc pas top pour un resurfaçant. Comme il faut quand même bien le travailler pour obtenir un fini "potable" la correction 3D disparaît quand même pas mal. Après c'est certain que le produit est sans doute plus destiné aux acnés sévères qui ont plus d'irrégularités que moi et mes quatre boutons mens[tr]uels. Il est possible qu'en le tapotant sur les zones concernées il donne vraiment l'impression de gommer les reliefs. Comme on dit, avec des si on referait le monde alors en attendant, là tout de suite maintenant, je n'en suis pas forcément satisfaite.

Dermablend : 3 points / Dermablend 3D Correction : 1 point



Résultat maquillage

-

Si on remet tout ça dans l'ordre.

Le Dermablend offre un fini mat, poudré et une bonne couvrance une fois construit. Utilisé sur tout le visage je trouve le résultat vraiment peu naturel - trop poudré, ossature et grain de peau trop gommés, trop plâtré, tu sais ce que ressent un camion volé à ce moment là. Je préfère utiliser mon FDT classique puis le Dermablend uniquement dans le creux des joues là où j'ai besoin de camoufler. Ça m'évite d'utiliser un correcteur sur une grande surface. La texture liquide permet de ne pas apporter trop d'effet de matière. Concernant la tenue, je ne la trouve pas si transcendante, tout comme le fini mat ne dure pas si longtemps que ça. Après, on ne peut pas tout avoir. Je suppose que la superposition de couches et l'atmosphère trèèèèèèèès climatisée dans laquelle je travaille - les jours off je ne recherche pas une couvrance aussi élevée - n'y est pas pour rien dans cette tenue plutôt moyenne .

Le Dermablend 3D appliqué sur tout le visage me grise le teint. Le fini est en effet très poudré et la teinte claire et rosée n'aide pas vraiment. Comme je l'ai mentionné auparavant il fait des traces et marque beaucoup les zones de sécheresses et les pores. Appliqué sur une crème pas très hydratante il tiraille beaucoup et sur une crème hydratante il fait des traces. Le fini n'est pas très mat malgré le fini poudré. Vous l'aurez compris ce n'est pas le grand amour avec le Dermablend 3D. Je l'utilise ponctuellement sur les irrégularités ... ponctuelles. J'applique une toute petite gouttelette et j'évite de trop étaler le produit histoire de légèrement gommer le dénivelé à l'endroit même du dénivelé et non pas sur la plaine à côté. C'est vrai que je suis déçue de mon achat mais je serais ravie de savoir qu'il marche vraiment sur les imperfections sévères. 

Dermablend : 4 points / Dermablend 3D Correction : 1 point


Pour moi le grand gagnant est le Dermablend qui jouit déjà d'une grande notoriété. Pour le 3D je pense ne pas avoir la peau assez grasse ni assez d'acné, un comble me direz vous. J'espère vous avoir éclairé si vous hésitiez entre les deux.

En attendant, bisous à vos imperfections, love yourself. 

Cordialement.




Après ma déclinaison pourpre voici venue la rouge ! Pour ce nouveau Monday Shadow Chalenge la teinte à l'honneur est le rouge. Ouais, le rouge. Le rouge j'en mets tous les jours sur mes lèvres, pas sur mes yeux. J'ai eu beau chercher je n'avais aucun fard se rapprochant vaguement du rouge. Alors comme pour le MSC sur l'orange néon j'ai dégainé mes RAL rouges et j'ai laissé les raisins s'exprimer sur mes paupières. Voilà, ça n'est ni vraiment spectaculaire, ni portable au quotidien. Mais ça m'a amuser de le faire.



Le tutoriel

Pour le rouge sur mes paupières j'ai utilisé le Rouge Coco Gabrielle et le Rouge Allure Pirate de Chanel. On ne discerne pas les deux teintes, mais elles sont bien là toutes les deux. Je n'ai pas cherché à obtenir un résultat symétrique, j'ai juste laissé l'artiste de 4 ans qui est en moi s'exprimer. Au début je m'étais limitée à la paupière mobile, puis j'ai débordé dans les coins interne et externe. Et comme ça me faisait quand même un peu rire, j'y suis allée gaiement sur le sourcil. Quelle grosse marrade !


En guise de liner - paupière supérieure et muqueuse inférieure - j'ai utilisé l'Ivory Lace Highlighter de Chella. Ça me plaisait d'avoir un trait blanc en raz de cils, ça fait son petit effet, surtout les yeux ouverts. J'ai terminé avec le mascara Vinyl Couture d'YSL en teinte 3 "I'm excitement", un très beau vert.


Je trouvait que ça manquait d'un peu de paillettes, donc j'ai ajouté quatre sequins sur l'arcade sourcilière et dans le coin interne pour chaque œil. Avec le recul j'aurais dû ajouter mes paillettes rouges - déjà vues ici - que j'utilise pour le nail art. Je les ressortirai pour un prochain MSC.


Sur mes lèvres j'ai superposé le Rouge Allure Pirate et le gloss Dieggo Dalla Palma en teinte 44 pour apporter un effet vinyl.

Retrouvez les propositions des blopines ici :



J'espère que ce MSC, un peu foufou, vous aura plu, en tout cas moi il m'aura permis de me défouler un peu !


Autant je m'y connais en formulation, réglementation, évaluation - et tous les mots en -tion - autant en technique je suis une quiche. - ou cruche. Cruche ça passe aussi ? Nan, j'demande ça comme j'entends la chanson de Vianey Je suis une cruche, percée de plus ... à peu près 50 fois par jour, donc je ressens le besoin de placer ce mot à tort et à travers moi aussi - Bref, quiche ou cruche, je ne suis pas très douée quand il s'agit de manier les fards. Ce n'est pas pour rien que j'use du liner depuis 10 ans. Avec les MSC et la nécessité d'être tirée à quatres épingles dans ma vie pro moi aussi j'ai envie de réaliser de jolis maquillages. Je ne veux pas rester une cruche.

A force de fréquenter les blogs des copines, j'ai essayé de repérer les palettes les plus pigmentées et Sleek est une marque qui revenait souvent. Après avoir fait de rapides repérages sur le net j'avais pré-selectionné deux palettes : la All Night Long et la Au Naturel. Comme j'avais une réduc chez Sepho, j'ai pris les deux et je vous présente la première dans ce billet. Pour la seconde, il faudra patienter. 



Packaging

-

Le boitier en plastique est noir, solide, bref tout simple. A l'intérieur on découvre douze fards, un pinceau double embout en mousse et un large miroir.


A l'usage je trouve les fards en rond plus pratiques à prélever - au doigt ou au pinceau - que les fards en longs que l'on trouve habituellement dans les palettes de dix/douze ombres à paupières. Ça n'est qu'un détail mais il méritait d'être mentionné.




Teintes

-

Les teintes sont dans les tons gris / taupes / prunes / dorés / kakis qui restent assez neutres et pas trop tape à l’œil. Ce qui m'a plu dans cette palette c'est la majorité de fards irisés. Mes paupières sont assez peu visibles quand j'ai les yeux ouverts, ajouté à ça je porte des lunettes donc il suffit de pas grand chose pour qu'on ne voit plus rien. Le fini irisé permet de redonner un peu de dimensions à mes yeux. 


Petite excentricité, les fards portent chacun le nom d'un cocktail / alcool. Même si les teintes ne correspondent pas exactement aux teintes de ces boissons, je trouve ça assez amusant. Et tellement en accord avec le nom de la palette.

Focus sur les teintes :


 

Presque tous les fards sont très pigmentés. Le Mai Tai, le Bellini et le Kir Royale le sont un peu moins, surtout ils ressortent moins sur ma peau claire. Ils s'estompent et se construisent facilement. Avec une base - je n'ai pas essayé sans - ils tiennent toute la journée et ne font pas de chute. Ils ne sont pas non plus trop poudreux.

Bref, cette palette est très qualitative et que ce soit pour le soir ou pour la journée elle conviendra au plus grand nombre et même aux débutantes. Et vu le prix - 12,50€ - on aurait tort de se priver.


Swatches de la palette All Night Long de Sleek de gauche à droite : Prosecco - Bellini - Mimosa - Mai Tai - Spritz - Champagne - Manhatan - Martini - Negroni - Kir Royale - Daiquiri - Cosmopolitan

Je remets la photo de mon dernier Monday Shadow Challenge - à relire ici - entièrement réaliser avec ces fards 


Palette All Night Long de Sleek, 12 fards, 12,50€, (ici)

Le problème du taupe, c'est que c'est une couleur qu'on ne définit pas. J'ai l'impression que chacun voit le taupe d'une couleur différente et que tout le monde appelle taupe une couleur pour laquelle il ne trouve pas d'autre nom. Un mélange de gris et de marron. Bref, quand Séverine de Pimpante et Rafraîchie à choisi le taupe comme couleur pour le MSC je n'étais que joie parce que c'est le genre de "famille" de teintes - gris chaud, marron froid, m'voyez - que j'utilise au quotidien mais je craignais qu'en photo mes fards ne ressortent pas taupe selon mon œil ou que certaines personnes le voient taupe et que d'autres non. Ok, il y a pire comme phobie. Enfin, m'voyez le problème taupe.  Je crois que le taupe n'est pas une couleur, c'est un concept. 


Bon, contrairement au fail de la semaine dernière - la couleur annoncée était le prune et sur mes photos ça ressortait surtout violet bleuté avec un vague espace de prune dans le coin interne - cette semaine - pour moi - c'est bien du taupe que j'ai sur les paupières. Et pour rendre hommage à ce fail, j'ai choisi un prune en couleur de transition.


Selon la luminosité et l'angle de vue les fards sont marrons / gris et dans l'ensemble ça donne du taupe. Et là, vous pensez que je suis limite traumatisée par le taupe - parce que ça fait beaucoup de fois que j'écrit taupe en si peu de phrase - alors que non c'est le MSC qui a été le plus facile à réaliser pour moi. Trois minutes chrono. Après je vous accorde que ce n'est pas non plus très élaboré. Mais comme je partais travailler juste après ... Rapidité, efficacité, présentabilité en société. [Ne cherchez pas dans Google, ce mot n'existe pas]

Pour réaliser ce maquillage j'ai utilisé une de mes palettes Sleek récemment acquise : la All Night Long. En base j'ai appliqué la Colorguard de Sephora, puis pour finir le maquillage et lui donner un peu d'intensité j'ai utilisé le  khôl de Cien et le Dimensions de Chanel


Maintenant que vous avez toutes les informations, voici le tutoriel en image:




J'espère que ce MSC vous aura plu ! Retrouvez les MSC de toutes les autres participantes ici :






Pour vous présenter les vernis Marionnaud j'ai choisi de réaliser une french manucure grise et dorée. Parce que. Et comme depuis un en ce moment pour 3 produits Marionnaud achetés il y en a un d'offert j'ai également acquis un vernis parme en même temps. Je ne l'ai pas inséré dans cette manucure, j'était en panne d'inspiration et de temps pour un nail art parme / gris / doré.


Packaging

J'aime beaucoup leur packaging longiligne, en plus ils prennent moins de place dans ma boîte à vernis


Le pinceau est large et arrondi au bout, définitivement c'est la forme qui permet d'appliquer le plus rapidement le vernis, sans déborder et qui suit le bord arrondi - au niveau des cuticules - de l'ongle.



Texture / Application

La texture est assez liquide mais opaque dès la première couche. La première couche est quand même moins opaque pour le parme que le gris, mais c'est le "problème" de toutes les teintes claires. Concernant le doré, comme ce sont plein de petites nacres dorées, il faut bien sûr deux couches pour obtenir une certaine opacité. Le désavantage du vernis assez liquide c'est qu'il faut bien essorer la tige et le pinceau avant l'application. Mais l'avantage c'est qu'on peut aisément superposer deux couches assez fine pour obtenir un résultat bien opaque sans effet de matière. J'ai horreur d'avoir l'impression de me trimbaler avec 3 cm d'épaisseur de vernis. 

Après une seule couche du vernis gris.

Après une couche du vernis doré en bout d'ongle. Le fini est loin d'être opaque, on voit encore le gris par transparence. J'ai appliqué au final trois couches du doré.

Le séchage est assez rapide. Enfin j'ai tendance a oublier le temps de séchage des autres marques à chaque fois que j'en teste un nouvelle - alias le syndrome du poisson rouge - faudrait que je chronomètre à chaque fois pour être précise - en tout cas j'ai pu retourner à mes occupations assez rapidement


Résultat

Comme je le disais le fini est bien opaque et surtout extrêmement brillant. La brillance est assez dingue, comme si j'avais ensuite appliqué un top coat. Pour la tenue, je pense que je ferai un édit plus tard quand mes ongles iront mieux. Le parme a tenu un jour et demi parce que mes ongles se dédoublent tellement qu'il n'y a pas grand chose qui tienne. Pour 3,90€ le vernis - pas cher, pas cher - j'en suis plus que satisfaite.



Je suis en pleine cure de vernis durcisseur - donc c'est probable que samedi prochain je vous poste un article sur le durcisseur en question - et après cette manucure je pense entrer en phase de repos de vernis. #3615malife


Vernis Marionnaud, 3,90€, ici